Poser un parquet flottant : s’équiper du matériel nécessaire

De nos jours, le parquet se répand dans le marché. Certains particuliers décident de l’installer dans leurs logements, car il est souvent élégant, chaleureux et performant. Il existe différents types de parquets, mais connaissez-vous le parquet flottant  et savez-vous quels sont les outils indispensables pour son installation ? Découvrez-en tous les détails dans cet article.

Qu’est-ce qu’un parquet flottant ?

Un parquet flottant est une combinaison de planches ou de matériaux écologiques qui constituent un revêtement de sol. Il n’est pas fixé au sol et est souvent constitué de lames en bois traité. Pour poser un parquet flottant, il faut que le sol soit propre et lisse. Vous devez donc faire couler une chape de mortier afin de régulariser la surface.

Le parquet flottant s’incline en deux types : massif ou traditionnel et stratifié. Ce matériel est très sollicité de nos jours, car il s’agit d’une solution efficace pour tout projet d’aménagement ou de rénovation intérieure. Il vous suffit juste de connaître les outils nécessaires pour poser un parquet et le tour est joué !

Toutefois, il faut savoir que ce type de parquet ne résiste pas bien à l’humidité. Il est donc déconseillé de l’installer dans des pièces humides comme la salle de bain. En plus, il n’est pas possible de le poncer qu’une seule fois.

Quels sont les outils nécessaires à la pose d’un parquet flottant ?

Pour poser un parquet flottant, vous avez besoin de plusieurs outils. Tout d’abord, il est nécessaire d’avoir un film de protection afin d’éviter le risque de remontée d’humidité quand vous mettez le parquet dans le rez-de-chaussée. Il est nécessaire aussi quand la chape, et le sol seront chauffants. Ensuite, il y a la sous-couche (en plaques, ou en rouleaux). Celle-ci permet d’améliorer le confort phonique et thermique.

Ainsi, on a besoin de plinthes. Ce type de parquet est nécessaire pour éviter les infiltrations d’eau et assurer le rendu esthétique entre les murs et le sol. Les cales de dilatation aussi sont un outil important pour préserver l’espace afin d’éviter la dilatation, et pour mesurer l’avance de travaux. Afin de consolider les emboitements de parquets, vous aurez besoin d’une cale à frapper.

Il ne faut pas oublier non plus le niveau laser qui est nécessaire pour mettre les parquets à niveau. Le tire-lame est aussi nécessaire pour poser la dernière lame de parquet. Enfin, pour l’étanchéité d’entre les plinthes et le sol, vous avez besoin d’un joint de finition.

Y a-t-il des outils standard pour poser un parquet flottant ?

À part des outils spécifiques, vous avez besoin d’autres accessoires. Il convient de noter que vous devez surtout miser sur la qualité des produits pour faciliter l’entretien de votre parquet. Munissez-vous d’une paire de gants, d’un uniforme spécialisé, de masques de protection, et encore de lunettes. Après la pose des parquets, vous aurez besoin de moulures et de barres de seuil.

Il est aussi nécessaire d’avoir un crayon à papier, un mètre, une équerre et un maillet, sans oublier le marteau, la boîte à onglets pour les découpes de plinthes et les scies égoïne et sauteuse.

Il y a aussi des outils facultatifs, mais nécessaires. Premièrement, vous avez besoin d’un coussin de genoux qui permet de protéger les articulations pendant l’installation des parquets. Il s’agit d’une aide indispensable pour votre stabilité et votre confort lors des travaux.

Vous pouvez utiliser aussi un coupe-scie s’il s’agit d’une très grande surface à rénover. Enfin, pour un rendu net et contemporain de votre parquet, n’oubliez pas d’utiliser une huile pour le vitrifier. Il est nécessaire à la fois pour le protéger et pour l’esthétique. L’huile vitrificatrice est appliquée sur toutes les surfaces.

Les bonne raisons d’aménager une pergola sur votre terrasse
PAC air eau : pourquoi choisir cette solution de chauffage ?