Précautions à prendre avant d’engager des travaux de rénovation

Les travaux de rénovation sont nécessaires pour conserver et améliorer la valeur de votre propriété. Avant de commencer votre projet, vérifiez auprès de la mairie si les travaux que vous avez l’intention d’effectuer entrent dans la catégorie des activités nécessitant une autorisation préalable. Comment s’y prendre et quelles précautions supplémentaires devez-vous prendre pour mener à bien votre projet de rénovation ?

Effectuez les démarches administratives nécessairess

Si votre projet de rénovation nécessite une autorisation préalable, vous devez demander une autorisation administrative à la mairie, soit par le biais d’une déclaration préalable, soit par un permis de construire. Dans tous les cas, vous devez attendre que le délai d’instruction et l’autorisation soient terminés avant de commencer vos travaux de rénovation. Pour programmer le début de votre projet, sachez que les délais d’instruction théoriques sont de 1 mois et 2 mois  respectivement pour une déclaration préalable et un permis de construire. Vous devez tenir compte lors de la planification de votre début de chantier que ces délais peuvent être allongés, dans le cas où l’observation des services spécialisés s’avère nécessaire. Il est également nécessaire de vous souscrire une assurance pour travaux de rénovation, qui constitue une procédure administrative supplémentaire. En fait, il s’agit d’une garantie qui vous permettrait de vous tirer d’affaire en cas de problèmes ou de réparations rapides dans un délai très court.

Collaborez avec des experts

Il est essentiel de s’entourer de professionnels lors de la rénovation d’une maison, comme un architecte et une entreprise spécialisée en travaux de rénovation. En effet, l’architecte spécialiste en conseils immobilier peut vous assister sur le suivi du chantier. Il est également d’une grande aide lors de la vérification de la conformité des réalisations avec les normes et lois applicables, ainsi que lors de la réception des travaux. Notez que le choix d’une entreprise nécessitera quelques comparaisons de coûts afin de sélectionner celle qui sera la plus à même de répondre à vos besoins et dont le devis est le mieux adapté à votre budget. Ce critère est toutefois insuffisant car vous devez également procéder à un contrôle préalable de ses références, en vous concentrant sur ses qualifications et ses travaux antérieurs. Si vous pouvez vérifier le label de qualification auprès de la Chambre de Commerce ou de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, vous devez vérifier les travaux antérieurs auprès des anciens employeurs. Vérifiez sa couverture d’assurance pour ses responsabilités en vertu de l’article 1792 du code civil, qui est l’un des facteurs les plus importants.

Veuillez informer vos voisins

Les travaux de rénovation sont susceptibles de causer divers désagréments, notamment du bruit, de la saleté sur la voie publique, l’accumulation d’ordures, et de provoquer des allées et venues qui peuvent gêner les voisins. Par conséquent, il est essentiel d’avertir les voisins avant de commencer les travaux afin de maintenir une relation positive avec eux. Par ailleurs, que vous disposiez d’un permis de construire ou d’une déclaration préalable, vous devez apposer un panneau de chantier conformément à la législation. A l’extérieur du terrain, le panneau doit être bien visible de la voie publique. Il est également à noter que l’affichage doit se faire dès la décision d’autorisation et pendant toute la durée de la construction. L’article 421-7 du code de l’urbanisme permet d’en savoir plus sur les aspects pratiques de l’affichage. Il est également essentiel de rappeler que l’absence de panneau d’affichage est illégale, car toute personne intéressée peut consulter tout dossier de déclaration de travaux ou de permis de construire à la mairie. Les voisins ont deux mois à compter de la date d’affichage des travaux pour s’y opposer et former un recours.

Les principaux problèmes de climatisation et comment les résoudre
Comment bien choisir un électricien ?